PRISE EN CHARGE DU e-LEARNING PAR L’OPCA

 

 

Que disent les OPCA ?

 

 

Leitmotiv dés lors qu’on a envisagé de manière avancée l’utilisation du e-Learning dans l’entreprise, la prise en charge des actions de formation par l’OPCA est-elle assurée ?

Voici, à titre d’exemple, ce que dit le FORCO (OPCA pour les branches du commerce)

 

 

 

Les conditions de prise en charge *

 

Elles sont imputables dans la mesure où elles répondent aux dispositions de l'article R.950-4 du Code du Travail (des objectifs, un programme, des moyens pédagogiques et d'encadrement, un dispositif de suivi du programme et d'évaluation des résultats).

 

La prise en charge des actions de FOAD nécessite la présentation des documents suivants :

- la convention de formation

- le protocole individuel de FOAD

- un programme de formation (annexé ou inclus dans la protocole FOAD)

 

Conformément à la circulaire du 20-07-01, le FORCO demande la mise en place d'un protocole individuel de FOAD établi entre le dispenseur de formation et le stagiaire, permettant de connaître précisément les conditions de réalisation de l'action de formation et en particulier :

- les différentes modalités pédagogiques (notamment les modalités d'assistance pédagogique, techniques et d'encadrement constituant un élément central d'appréciation pour les séquences à distance) ;

- la période de réalisation et la durée estimée nécessaire pour effectuer les travaux ;

- les modes d'évaluation et/ou de validation dans les cas de FOAD.

 

Ce protocole doit présenter la formation sous forme de séquences détaillées en heures moyennes estimées.

 

Remarque : les cursus de formation peuvent prévoir de combiner des modules :

- d'auto formation encadrée ;

- de formation en face à face pédagogique ou regroupement ;

- d'apprentissage "à distance" avec interface pédagogique en ligne synchrone ou asynchrone.

 

Justification du temps passé :

 

L'organisme devra mettre en place un système de suivi de l'action afin de lever toute incertitude liée à la réalité de la formation.

Cependant, les justificatifs de temps passé en formation n'ont de sens que s'ils correspondent à des séquences mesurables (ex: les compteurs de temps de connexion ou le temps passé dans un centre de ressources). En l'absence de relevés de connexion, le financement se fera sur la base du temps estimé dans la convention de formation et/ou le protocole, quel que soit le temps réellement passé en formation.

 

Dans tous les cas, une attestation de suivi de la formation signée par l'organisme et le bénéficiaire sera demandée pour tout règlement.

 

* Source FORCO - novembre 2007

 

---------------------------------------------------

 

Mon point de vue :

 

Le module doit intégrer une évaluation qui permette réellement de mesurer les acquis de l'apprenant. Il s'agit là de mettre en place une évaluation dite "formative", qui ne soit pas uniquement basée sur le registre de la sanction. L'apprenant doit pouvoir identifier avec exactitude les points acquis, les points à perfectionner.

 

Le module doit pouvoir être découpé en activité (séquences pédagogiques) avec un temps d'apprentissage estimé pour chacune d'elle. Il faut donc, dés la conception, penser à une construction modulaire, regrouper les petits grains pédagogiques sur une sémantique commune. Là, pas de difficulté puisque ce découpage en grains pédagogiques est aujourd'hui naturel. En revanche, on a souvent tendance à donner un temps estimé global, pour l'ensemble du module, et pas activité par activité.

 

L'apprenant doit pouvoir solliciter une assistance technique (dans le cadre de l'utilisation de l'outil de formation) et pédagogique. On peut se servir des outils de collaboration d'une plate-forme de formation pour assurer le tutorat et répondre à ces exigences. Il va de soi qu'un tutorat synchrone (vs asynchrone) sera certainement plus apprécié par l'OPCA.

 

Sur la période de réalisation, les choses sont plus floues. En effet, s'il est assez facile de donner une date de démarrage et une date butoir entre lesquelles la formation doit être suivie, il est très difficile d'anticiper les dates de connexion et de formation de l'apprenant. L'avantage du e-Learning étant justement de pouvoir se former à la demande.

 

Le système de suivi de l'action de formation, quant à lui,  peut-être assuré par la plate-forme de formation (tracking, statistiques).

 

On le voit, la prise en charge des formations à distance par les OPCA est loin d'être acquise.

Le conseil que je peux vous donner est donc de privilégier le "mixte" (blended-learning) lorsque vous souhaitez faire prendre en charge une formation e-learning.

A noter que les coûts de conception d'un module peuvent être pris en charge beaucoup plus facilement que les temps de formation stagiaire.

Avant de vous lancer, rapprochez vous donc de votre OPCA. On note des différences significatives entre les branches d'activité.

 

 

 

Blog e-Learning propos